mercredi 19 janvier 2011

Fière d'être tunisienne. Quoi qu'il advienne.

A vous autres martiens qui ne le savez pas encore, la Tunisie est enfin libérée de BEN ALI.


En tant que bloggeuse culinaire, je n'ai jamais parlé de politique sur ces pages. Mon choix est d'abord dicté par la raison d'être de ce blog culinaire avant d'être un blog tout court. Mais ne nous leurrons pas, un certain Ammar 404 -censeur émerite de la blogosphère tunisienne- constituait une menace également. Ammar faisait disparaître certaines pages, certains sites, mais ne se privait pas de venir nous donner une leçon de citoyenneté mâtinée de reproches sous les traits de commentateurs absolument neutre et désintéressé. Ce fut le cas d'un certain Boubaker qui vint nous faire la leçon à Misscook et moi parce que nous avions rejoint la chaîne rouge (initiée en réaction aux événements du bassin minier de Gafsa)  et nous demander de retourner à nos casseroles. De près ou de loin, de façon inégale, les sbires de BEN ALI, la pieuvre des TRABELSI blessaient tous les tunisiens.
Ma dernière note fut un poème appelant à briser le silence et les chaînes. Je n'aurais pas l'indécence de prétendre-puisque les astrologues se multiplient ces derniers jours- que je voyais se dérouler les événements que nous venons de vivre. Je savais que rien ne serait plus comme avant, ça, oui, j'en avais l'intime conviction. La Tunisie avait le cancer depuis de longues années, le plus gros a été délogé, mais les Tunisiens restent encore sur leurs gardes. Prudents, mais surtout vivants, vifs, curieux comme on ne les a jamais vus.Comme je l'ai lu, "on avait 10 millions d'entraîneurs, maintenant on a 10 millions de politiciens", tant mieux, c'est bien le signe de notre survie mentale.  Je vois ça et là les médias étrangers parler de peur, de terreur et de chaos. Non!! Nous ne sommes pas en Irak, une solidarité incroyable a vu le jour ces deniers temps, une confiance plus grande que la peur, les peurs différentes qui peuvent nous habiter.Pour moi, celle de la récupération de tous bords. Nous sommes loin des extrêmes, pas d'abattement ni de liesse. Nous n'avons pas soif de sang, mais de justice. Tout le monde doit rendre compte de ce qu'il a fait mais surtout de ce qu'il fera.Je pourrais presque dire que ces derniers jours sont parmi les plus passionnants que j'aie vécus. Les plus drôles aussi tant je vois pulluler d'amnésiques, prêts à enfoncer des portes ouvertes, et condamner celui qu'ils acclamaient il n'y a pas si longtemps. Et si je devais n'en retenir qu'un acquis, c'est enfin le droit de NE PAS SE TAIRE!!!!
Ne l'oublions jamais , un vendeur  à la sauvette, diplômé au chômage peut faire tomber un dictateur!

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis mitigée à la lecture de ton commentaire...
J'ai apprécié l'hommage rendu à Mohamed Bouazizi, l'homme sans qui ce "printemps" tunisien ne serait probablement jamais arrivé, puisse Allah lui faire miséricorde. En revanche, j'ai beaucoup moins aimé le passage où tu compares la Tunisie à l'Iraq.
En plus du fait que la situation en Irak soit incomparable avec ce qui se passe dans notre pays, cette partie de ton message pue le mépris selon moi. Le mépris de ce qu'endurent les irakiens depuis plus de sept ans (sans compter ce qu'ils ont vécu sous Saddam...)suite à l'invasion de leur pays par des forces étrangères venues imposer leur vision de la démocratie.
Pour l'instant en Tunisie, la population n'a pas à faire face à l'ingérence de puissances étrangères venues leur imposer leur manière de concevoir la bonne marche du pays... je dis bien pour l'instant.
Alors de grâce ayons le triomphe modeste et faisons preuve d'un peu plus de compassion pour ce qui se passe chez nos frères. On ne sait pas comment les choses peuvent évoluer, ce qui s'est passé dernièrement en Tunisie le montre bien. Ce qui se passe en Irak pourrait avoir lieu ailleurs.

crimetcondiment a dit…

Les habitudes ont la vie dure, très chères anonyme (pourquoi d'ailleurs???)
Justement je n'appelle pas (les journalistes)à comparer avec l'Irak (pas plus que l'Algérie)parce que les données ne sont pas les mêmes. Je pense au clanisme religieux notamment. Je n'ai jamais prétendu que nous étions meilleurs, je ne suis pas d'aileurs pas euphorique parce que beaucoup de risques persistent, la menace d'un extrêmisme intégriste comme celui d'un pouvoir militaire se profilent.En revanche, détrompe-toi, les forces étrangères (les USA en rapport avec l'armée) ont d'ores et déjà eu un rôle, ne soyons pas naifs. Je pourrais dire que je suis désolée de ce que j'ai pu laisser entendre mais je ne le ferai pas parce que ce n'était pas mon intention.

crimetcondiment a dit…

Je viens tout de même de relire ce que j'ai écrit:

"Je vois ça et là les médias étrangers parler de peur, de terreur et de chaos. Non!! Nous ne sommes pas en Irak, une solidarité incroyable a vu le jour ces deniers temps, une confiance plus grande que la peur, les peurs différentes qui peuvent nous habiter.Pour moi, celle de la récupération de tous bords. Nous sommes loin des extrêmes, pas d'abattement ni de liesse."

Je n'ai pas évoqué d'"extrêmisme" (possible) mais les extrêmes des réactions à la chute de Ben Ali, beaucoup ont pillé leurs propriétés, mais beaucoup sont aux aguets, même s'ils sont déjà soulagés.Et il me semblait que les termes évoqués par les médias étrangers (français/El jazira) plaquaient des étiquettes en parlant de "chaos". La solidarité entre les gens est pour le MOMENT plus grande que la peur. Voilà pour l'heure, on verra pour la suite, ni toi ni moi ne pouvons le savoir à l'avance, mais pour ma part, je reste confiante.

annie a dit…

Moi, je ne suis pas anonyme et j'ai déjà sur certaine "page" et même fait la même analyse que toi..... Soyons fiers, heureux, mais aussi vigilants et.... encore inquiets... Ta prise de position respire la mesure de tous se devraient de respecter!!!! J'approuve tout ce que tu viens d'écrire, je le cautionne même.... et foin des ANONYMES qui ne brillent pas par leur courage !!!!

gourmandsavecleila a dit…

titi pourquoi tu ne postes pas ton article sur FCB ? Il doit être publié. Bises

kouky a dit…

tu as tout à fait raison d'étre fière!! je m'incline devant ce peuple plein de valeurs et de maturité!
n'challah tout le bien pour vous et pour la Tunisie!de tout coeur avec vous!
bises!

Lysisca a dit…

Pour anonyme certes la situation n'est pas comparable, d'ailleurs pourquoi comparer...
Mais ce n'est pas là dessus que je voudrais revenir lorsque tu parles d'ingérence étrangère, là j'ai le poil qui se lève, certes l'armée française n'a pas sauté sur Tunis ( mais c'était à deux doigts avec MAM), mais Ben Ali obéissait à la France, il y a qu'à voir la discrétion de nos média et de nos politiques avant le 6/7 janvier.
Ce que je souhaite à la Tunisie c'est de donner l'exemple, montrer qu'une démocratie peut être arabe et musulmane, qu'elle fasse taire tous les moralisateurs, qui stigmatisent l'islam ( et qui parle d'islamistes n'importe comment), c'est tout ce que je souhaite à ce pays, nous donner un leçon nous européens , qui passons notre temps à en donner !
Ce sera surement long, il y a eu des pillages ( c'est un peu logique en situation de non gouvernance, c'est le genre humain qui veut ça et les média adorent ça), mais ce qu'il faut voir c'est un peuple qui s'est levé pour être libre, mais rien n'est joué encore, on est bien loin de la liberté, mais leur exemple est beau.
Et coucou aux tunisiens de Paris qui le jeudi avant le départ de Ben Ali m'ont parlé si gentillement de leur pays et de ce qui se passait alors qu'ils ignoraient qui j'étais!
ET a toi crime et condiment j'aime beaucoup ton blog !

Gracianne a dit…

Il faut, de temps en temps, parler politique sur les blogs de cuisine. Pourquoi pas? Nous sommes des citoyens aussi.
Pour nous qui sommes loin, c'est passionnant d'entendre ce que les tunisiens ont a dire de ce mouvement. Qui fait chaud au coeur, vraiment, un grand coup de chapeau au peuple tunisien.

rihem a dit…

On est tous fiers de ce peuple qui a su imposer sa volonte contre l'un des regimes les plus oppressants du monde arabe, et on espere qu'il continuera sa marche vers la liberte et la concretisation de la democratie...
rabi ya7milna tounsna elghalia

kaouthar de tunis a dit…

Vraiment fiere ..fiere des tunisiens et d'appartenir a ce peuple!!
le plus dur reste a venir j en ai peur!!!
Vive Notre Tunisie!

Oxygène a dit…

Honneur aux Tunisiennes et aux Tunisiens !

Khadija M a dit…

J'aime beaucoup ton texte Tunis, bravo

chainez a dit…

vive la tunisie et trop fiere detre tunisienne :-)
Nb trop bien ton blog orty

Girldz a dit…

ça me fait de la peine à chaque fois que je regarde une photo de Bouazizi

Bravo au tunisiens qui ont honoré sa mémoire.

une algérienne frère des tunisiennes, et des tunisiens :)
bon courage pour la suite (à tous les pays arabes)

crimetcondiment a dit…

Merci beaucoup Girlz. Oui, c'est malheureux, les Bouazizi sont nombreux dans le monde arabe.Espérons honorer sa mémoire en changeant vraimentle destin de nombreux jeunes, et moins jeunes, qui ne supportent plus le joug de la dictature et de l'injustice.

Boljo a dit…

Rien de comparable, la leçon à retenir pour réagir comme tu le dis si bien, est de garder à l'esprit de ne jamais se taire, de ne jamais fermer les yeux, de ne jamais s'habituer à l'intolérable, à la censure et aux moralisateurs. Tu as de quoi être fière.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...