dimanche 13 mai 2018

Les pâtes aux boulettes tuniso-italiennes, notre nouveau classique!



Est-ce qu’on vieillit en cuisine ? Comment sait-on qu’on a pris de l’expérience, des rides, de l’âge en cuisine ? je ne sais pas vous mais moi, je pense que c’est lorsqu’on refait ses classiques, qu’on change sa façon de faire, parfois radicalement !

Sur ce blog, j’avais longuement parlé de mon incapacité de cuisiner en grande quantité, de mes phobies comme les œufs, la friture, la viande. Les choses ont beaucoup changé et il va bien falloir que je vous en parle un de ces jours... Je ne viens pas souvent par ici, le temps me manque, mais j’alimente surtout un deuxième blog, plus proche de mes lubies du moment, plus maman, plus femme, plus éducation, plus lecture,plus tout ! Cela me ferait plaisir que vous y jetiez un œil et que vous me donniez votre avis.

Après un moment d’engouement pour les bizarreries culinaires, les ingrédients à la mode (ahhh la tonka, l’agar agar etc.) et les plats épate belle mère, il faut se rendre à l’évidence ! Cuisiner sert avant tout à se délecter, et se nourrir ! Un plat qui ne nourrit son homme pas plus que ses gosses, c’est un plat raté désormais. Les classiques c’est bien aussi, les prises de risques aussi mais pas quand ça nous prive de repas.

Depuis maintenant un an et demi une petite princesse a fait en entrée dans la famille, Ilyne alias Lola. Passé un premier moment de diversification, j’ai décidé  de ne pas me casser la ^tete en cuisine avec elle (comme beaucoup d’autres choses) et elle mange presque tout avec nous. J’ai la main légère sur les épices et la harissa, mais je lui fais goûter de tout.

Depuis un an et demi, je n’arrive plus à cuisiner tous les jours, mais je n’aime pas les restes, ni jeter, ni remanger les mêmes plats. Alors je fais de la cuisine une fois par semaine pour 4/5/6 jours !!!Et ça marche, j’ai la paix, mon dîner est prêt et j’ai même l’occasion de faire un truc pour le fun ou oser tester quelque chose si je peux, puisque nous ne mourrons pas de faim. Mon ami est désormais le congélateur (et aussi le frigo et aussi la liste des courses avec le menu). Je fais donc ce qu’on appelle outre atlantique des « prep meal » mais moi je cuisine complètement ou presque. Rien ne m’énerve plus que de pré pré pré préparer …Je vous parlerai un de ces jours de mon rituel.

Depuis un an et demi j’ai des plats un peu classiques qui font fureur et que mon aîné adore. Parmi eux, ces boulettes tuniso-italiennes qui sont le comble du comfort food, et qui conviennent parfaitement à ces frimas venues d’un coup  après une chaleur suffocante, parce qu'il n'y a plus de saison ma petite dame...  Il s’agit de sauce pour pâtes avec des boulettes un peu plus parfumées et goûteuses que les « bnadek ». J’ai repris le base de mon burger que j’ai déjà évoqué ici.  Cela donne des boulettes moelleuses, pas sèches et bien rassasiantes. Je les agrémente des herbes  à l’ italienne et  des épices tunisiennes, un peu de fromage ajoute du fondant et voilà !!! C’est vraiment un plat économique je trouve, j’ai dû faire des pâtes pour une dizaine de personnes et un peu plus qu’un kilo de viande hachée m’a fait une énormmmmme quantité !!! Il m’en restait même pour nous, la famille.  Je partage avec vous cette recette qui vous plaira, je l’espère ! D’autres recettes suivront, faisant partie de mon évolution personnelle.



INGREDIENTS pour 500 g de pâtes (on aime les fell ou spaghetti par ici)

 POUR LES BOULETTES : 500g de viande hachée, 50 g de fromage râpé goûteux de bonne qualité (pour moi le mix de fiori), 2 tranches de pain de mie sans croûte, trempées dans un peu de lait et un jaune d’œuf, une poignée de persil, une cs d’oignon râpé, une cc d’ail, une cc de basilic, d’autres herbes si vous aimez (estragon, thym …), une cc des épices suivantes curcuma, tabil, harissa, sel et poivre au goût

POUR LA SAUCE : 1 boîte (400g) de tomates concassées environ 100g de tomates concentrées, sel, poivre, harissa au goût, du laurier, une cc de tabil, de l’huile d’olivre



1.       Confectionner les boulettes  en mélangeant  tous les ingrédients (il faut égoutter la mie !) puis les rouler avec les mains humides pour qu’elles ne collent pas.

2.       Dans une poêle profonde les faire revenir dans un fond d’huile sur toutes leurs faces, et dès qu’elles sont  saisies, verser les ingrédients de la sauce tomate. Mouiller d’eau et laisser cuire lentement soit 30 mn, à couvert, puis découvrir pour que la sauce soit épaisse. Voilà !! Il  suffit de faire cuire les pâtes et de mélanger !

1 commentaire:

mosaicoliviers a dit…

Entièrement d'accord avec toi sur le fond et.... la forme!!! Et on ne se trompe jamais avec les boulettes en tous genres... mais pour moi ce serait herbes de Provence pour la sauce tomates, plus proches de l'Italie ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...