mardi 3 mai 2011

Une rencontre gourmande chez Mille et une saveurs et recette du curry de lotte vanillé

      J'étais partagée entre une pointe de stress, un brin d'appréhension et beaucoup d'impatience juste avant de démarrer l'atelier de cuisine chez Mille et une saveurs,  vendredi dernier, avec les copines gourmandes.






Quelques heures plus tard, je flottais sur un petit nuage rose! C'était bien moins un docte cours qu'une ambiance amicale, avec ses fous rires, ses imprévus, ses bonnes surprises! Je découvrais des passionnées de cuisine, sympathiques, spontanées, dont la compagnie fut bien agréable, et (re-)découvrais certaines recettes. J'avais déjà goûté chez Annie sa verrine de méchouia, mais la voir la préparer change beaucoup la donne. Je commence à avoir moins peur des oeufs crus! Le poulet moelleux et parfumé, j'adoooooore, une recette sans prise de tête à refaire. L'assiette mexicaine de Yo, elle m'avait tellement plu que j'en avais refait le lendemain*****, et que je m'apprête à me mettre à la cuisine tex-mex. Décidément, elle aura bousculé mes appréhensions culinaires en me convertissant au wok et à la cuisine asiatique, voilà une autre découverte! La soupe de fraise était une merveille de légèreté en bouche, après ce repas gourmand et la tarte au canderel, un dessert étonnant proposé par Leila. Je n'avais jamais essayé de cuisiner avec un substitut de sucre, le résultat est peu sucré, laissant ainsi la part belle au goût des pommes.
                       L'assiette mexicaine de Yo: tortillas chips, salsa et dips aux haricots rouges
                  Verrine de méchouia/melon, espuma de thon snacké et kaki à la méchouia by Annie
                 A mon tour de vous présenter mon curry de lotte vanillé et riz basmati en ying-yang

                                       Le poulet à la chich taouk en train de mariner, recette d'Annie
                                               The tarte aux pommes sans sucre ni reproche de GAL
                           Et enfin pour clore le tout en beauté, une délicieuse soupe de fraises d'Annie

          Si vous avez envie de découvrir toutes les gourmandises préparées pendant l'atelier, allez faire un tour sur la page de Mille et une saveurs, album "cuisinez avec les bloggeuses". Je livre ici la recette que j'ai faite durant l'atelier, un curry de lotte vanillé dont je suis devenue addict récemment!



             La lotte, j'adore! Sous toutes ses formes, frites en fish and chips (à venir), roulée au four, roulée et farcie pour le couscous djerbien, à l'armoricaine (à venir), en chorba,  en tajine marocain, en croquettes crémeuses (à venir) ou en accras (à venir), mais aussi et surtout en curry! Depuis que mon poissonnier* me l'a fait découvrir, je ne peux plus m'en passer: il la prépare avec amour pour chaque client, la tête est parée et prête pour une soupe, la chair est accommodée à votre goût. Il peut les laisser en darnes, lever des filets  que vous utiliserez en cubes pour des brochettes, les ouvrir pour qu'elle soit roulée par exemple. Une seule arrête facile à enlever, et pas de mauvaise surprise pour celles qui veulent faire manger du poisson aux bébés ou aux enfants. C'est un poisson hideux ("boukachach" en tunisien, soit le surnom de ceux qui tirent la tronche), pas très fort en goût  mais il s'imprègne des saveurs que vous lui offrez et se tient très  bien à la cuisson.Tous les poisson blancs ne peuvent pas en dire autant, n'est-ce pas M. Merlan?
               La cuisine asiatique, de l'Inde à la Chine en passant par la Malaisie, je commence à peine à la découvrir et à explorer ses saveurs. Ce curry de lotte, un vrai trésor  légué par ma Wiss à qui ce post est dédié, ne pouvait que me plaire. La simple pensée de mettre un bout d'ananas dans un plat m'aurait fait tourner de l'oeil, quelques mois plus tôt. Me voici en train non seulement de  faire un curry avec de la lotte et un peu d'ananas, mais j'ose même y inviter de la vanille!!! J'en avais vu dans les blanquettes, dans quelques plats à base de roux et de crème, alors un voile de vanille, cela s'était imposé dans ma tête de gourmande comme une évidence, la dernière fois que j'en ai fait, une intuition qui ne m'a plus lâchée. Je ne regrette absolument pas, je trouve le résultat vraiment subtil, léger, le tout n'est pas trop piquant, ni trop sucré-salé, et la vanille adoucit un peu tout ça.
                   Avec les copines qui ont concocté de biens belles gourmandises dans le cadre de l'atelier "cuisinez avec les bloggeuses culinaires tunisiennes" chez Mille et une saveurs, c'est le plat dont je m'étais chargée. Je n'ai pas l'habitude de cuisiner pour plus de deux personnes, et je n'en avais encore jamais fait goûter à des copines (n'est-ce pas F. qui n'en demandait pas moins que d'être cobaye). Il semble avoir été apprécié, je me dépêche de publier la recette puisqu'elle n'est pas encore sur le blog. Je vais mettre les quantités que j'ai l'habitude de faire (2 grands gourmands) et celles de l'atelier (on devait être 14 personnes en tout).

INGREDIENTS (pour 14 personnes):
-15 darnes  de lotte*
-2 oignons moyens coupés fin ou mieux râpés
-4 gousses d'ail dégermées hachées
-2cc de gingembre** en poudre
-1/2cc de poivre
-1cs de curry*** en poudre (pas fort, celui de Ducros est parfait. Pour l'atelier, j'ai utilisé celui de Rollinger, une pure merveille)
-1cs de curcuma en poudre
-1cc de sel et un tour de moulin de poivre
-1 petite boite d'ananas (le couper) en cubes soit pour nous 4 rondelles
-1 poivron rouge en dés (on a utilisé le vert à défaut, c'était aussi bon)
-2 boîtes de lait de coco( soit environ 80 cl)
-1 gousse de vanille**** dont on prélèvera les graines au couteau.


POUR 2 gourmands: 
4 belles darnes de lottes, 1 oignon râpé, 1 gousse d'ail, une pincée de gingembre en poudre, de poivre, une rondelle d'ananas au sirop, 1 cc de curry et une demi cuillère à soupe de curcuma, une boîte de lait de coco, une bonne cs de dés de poivrons, un filet du sirop des ananas (3 à 4cs)
PREPARATION :
Avant tout, prélever les graines de vanille et les mettre dans le lait de coco. Ils vont ainsi infuser à froid.
(crédit photo Mille et une saveurs)
Faire revenir les oignons dans un peu d'huile neutre (mais ou tournesol) jusqu'à ce qu'ils soient translucides puis ajouter l'ail.
Au bout de quelques minutes, ajouter l'ananas et le reste d'épices, curry, curcuma, gingembre. Laisser également revenir une petite minute.
Arroser de lait de coco vanillé, mélanger et laisser mijoter donc à couvert doucement 5 mn. 

                                                       (crédit photos  Mille et une saveurs)
Plongez doucement les médaillons de lotte, laisser cuire entre 10 et 15 mn maximum. On ajoutera les dés de poivrons à mi-cuisson de préférence. 

Ajouter  avant la fin de la cuisson la moitié de la boite du jus d'ananas si c'est une petite boîte, pour nous c'était environ 5 à7 cs de jus.
Servir avec du riz blanc cuit à la vapeur, basmati de préférence.

REMARQUE: il m'arrive de tricher, j'ajoute un peu de crème, parce que j'aime bien que la sauce soit onctueuse. On peut dresser en portion individuelle, riz moulé  et sauce à côté dans une assiette plate, ou encore en ying-yang dans une assiette creuse , enfin en grosse couronne avec le curry au milieu si on veut une présentation non individuelle.
NOTE SUR LES INGREDIENTS POUR LES TUNISIEN(NE)S
*Lotte (boukachech): il faut pour ce type de plat, un poisson blanc qui se tienne bien à la cuisson, la lotte peut éventuellement être remplacée par du saint-pierre. Le poissonnier en question, un gros nounours sympathique (mais X dane en karaté hein!) qui vous pare la lotte de A à Z se fait une spécialité avec la lotte, le saint-pierre et plus rarement du mérou, au marché central de Tunis. Je ne prendrais pas le risque d'utiliser un autre poisson sauf peut-être de GROS filets de sole qui vont être roulés (je sais que c'est difficile à trouver et assez coûteux, bien plus que la lotte). Mieux vaut remplacer alors la lotte par des crevettes. 
**gingembre: toujours dans le but de faire un curry doux, je préfère le gingembre en poudre à celui qui est frais. Je précise qu'on en trouve parfois chez les épiciers de la rue el Jazira ou rue d'Espagne, vous pouvez le congeler si vous en trouvez. Je précise toutefois que celui en poudre que j'utilise est un gingembre moins piquant que doux et parfumé. M. Othman Majoul, épicier passionné au marché central, me précise que c'est du "zanjabil" et non du "skanjbir", deux poudres différentes. Préférez la première.
***curry : souvent traduit par "curcuma" en tunisien, ce dernier fait partie du curry, qui lui est un mélange d'épices. Le curry désigne aussi une pâte à base de piments et d'épices, vendue en conserves dans les grandes surfaces, curry vert et curry rouge, mais que vous pouvez aussi préparer vous-mêmes. J'utilise le curry de Ducros, basique mais pas trop fort pour cette recette, disponible dans les grandes surfaces. 
****vanille: les gousses de vanille se vendent en Tunisie. Ce ne sont sans doute pas les meilleures, mais elles peuvent faire illusion. Vous en trouverez chez M. Othman Majoul ainsi que chez certains épiciers de la rue d'Espagne, au prix de 2 d la gousse environ.
***** poudre de chili: Yo l'avait utilisé pour sa salsa, elle l'avait rapporté d'un séjour à l'étranger. Finalement, j'en avais trouvé dans les grandes surfaces. Un flacon de la marque GARDENIA, libanaise, à moins de 4d.

8 commentaires:

yo a dit…

super résumé toi aussi! et je me répète, ça me touche beaucoup ce que tu dis... faire découvrir, c'est le plaisir de la cuisine pour moi. ma mère serait horrifiée... pour elle, tester des plats nouveaux sur les gens est un comportement de kamikaze... tu te rends compte, et s'ils n'aiment pas???? et bien, s'ils n'aiment pas au moins maintenant ils le savent!!!

wissal a dit…

Humm Titi!! tout est si gourmand!! merci pour le clin d'oeil! contente que tu t'ouvres à d'autres goûts et d'autres horizons culinaires...dans l'espoir que je finis un jour par te voir manger du tartare ou du carpacho :)) là tu es bien partie!
Felicitation pour cette belle aventure, pour ces delicieux plats, pour la bonne humeur et pour le petit nuage rose :))

annie a dit…

Bravo Titi... ton article est aussi extra que ta recette... et ce que j'aime plus que tout chez toi, c'est le beau partage de tes coins "cultes" où dénicher des trésors!!!!

pierre a dit…

bravo pour ton blog au ton original !!Pierre

oum Linda a dit…

j'adore ce que vous faites et bonne continuation.

Manu a dit…

Superbe résumé qui renforce encore plus l'envie de cuisiner, notamment cette lotte si hideuse, toi tu la rend belle !!

Par contre pour le curry, je ne pensais pas qu'il s'associait au curcuma Tunisien. J'aurais pensé que le curcuma tunisien s'associait au safran plutôt.

Le curry est mon épice préféré et j'aime en mettre un peu partout !!

Biz Titi !!

crimetcondiment a dit…

@Manu: merci ma belle. Oui la lotte est un poisson magnifique, mais sa beauté est intérieure hi hi. En fait, non, le curry contient beaucoup d'épices dont le curcuma. Moi je ne l'utilise pas encore beaucoup,je commence à peine. La faute au curry en vrac vendu jusqu'ici, pas trop trop bon. Je me sers du curcuma pour renforcer la couleur du curry dans ce plat (et beaucoup d'autres) sans avoir besoin de trop épicer l'ensemble. Sans compter que j'aime beaucoup de goût du curcuma dans les plats et que c'est un "alicament" dont je ne me prive pas. Tu as raison, en Tunisie, on renforce, voire on remplace, dans beaucoup de plats le safran par le curcuma.

wahiba a dit…

merci ma chérie pour le partage,c'est vraiment un délice bisous

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...