lundi 11 avril 2011

Dernier inventaire avant le printemps # 3 Couscous au poulpe

       


            Une dernière recette généreuse  avant de dire au revoir à la saison des frimas. Une recette que j'ai goûtée une fois au restaurant el Walima, un petit resto sans prétention niché au centre-ville dont un bloggueur parlait ici, et que j'avais beaucoup apprécié. Seulement voilà, j'adore le poulpe mais ma peur du cru me le faisait cuire un peu trop, et donc le rétrécissait. J'en faisais donc invariablement de la salade de poulpe, délicieuse certes, en jurant à chaque fois mes grands Dieux à mister Crimetcondiment que NON  je n'avais pas fait passer par la machine à rétrécir l'énorme poulpe qu'il avait ramené, que NON  je n'en avais pas mangé la moitié, et que de toute façon, OUI  le poulpe ça rétrécit de façon spectaculaire, qu'il se le dise! Alors essayer d'en faire du couscous pour me retrouver avec un tout petit morceau de poulpe après cuisson pensez!!!! J'ai quand même pris mon courage à deux mains et essayé de suivre les conseils d'Annie, et fait en sorte de ne pas le surcuire. Résultat: une autre recette de couscous marin, un bonheur en bouche pour celles qui comme moi aiment et le couscous et les recettes à base de fruits de mer.Bon c'est pas encore ça pour les photos mais j'avais FAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIM comme toujours face au couscous- qui a dit pas que le couscous???. Je pense que je ne réussirai jamais une photo de couscous, je suis maudite.
            Pour toute recette, quelques souvenirs gustatifs dans ce petit resto tenu par une fille de Bey dit-on  et quelques conseils glanés çà et là. Je crois, qu'on me corrige si je me trompe, que ce couscous est une spécialité de la région du Sahel, et plus précisément de Ksar Hlel. Il comporte du gros poulpe en  tronçons, mais aussi des légumes comme le pois-chiches du moins je ne peux pas m'en passer, la pomme de terre, la courgette, mais aussi des carottes (je n'aime pas) et plus étonnant -mais bien trouvé- des petits pois. J'avoue que je n'avais pas de petits pois frais congelés, alors je n'ai fait qu'ajouter une poignée de petits pois en boîte à la fin de la cuisson. Il est sans doute fait à base de piment séché aussi, j'utilise plus simplement de la bonne harissa.

INGREDIENTS
Pour 500g de semoule de couscous fine du commerce, un grand verre d'eau froide où vous aurez dilué une 1/2 cs rase de sel, 5 cl d'huile neutre
un gros (énorme plutôt)poulpe d'un kilo ou un kilo et demi battu, une feuille de laurier, deux clous de girofle
un petit verre (10cl) d'huile de table ou d'olive, un gros oignon râpé, 2 courgettes coupé en gros morceaux, 3 pommes de terre ( je ne les épluche pas , je les lave à fond pour les cuire dans la sauce sans que cela se défasse), 100g de pois chiches trempés depuis la veille, 100 g de petits pois frais,  des piments verts, sel et poivre, 3 grosses cs de tomate concentrée, et une cs de bonne harissa diari.
  1. Faire bouillir le poulpe dans de l'eau avec le laurier et les clous de girofle une dizaine de minutes puis couper en tronçons de 5cm, réserver.
  2. Dans l'huile, faire revenir l'oignon puis ajouter la tomate diluée avec un peu d'eau, puis la harissa, le poulpe et les pois chiches  laisser  5mn sur le feu. Ajoutez alors de l'eau et à ébullition plongez-y les légumes (carottes, pomme de terre, et enfin petits pois. 
  3. Préparer et cuire le couscous à la vapeur en deux fois comme ici. Surveillez le niveau du bouillon  entre les deux bains (ajoutez un filet d'eau au besoin) et débarrassez les légumes déjà cuits. 
  4. Quand le couscous est cuit, mettez une noisette de smen ou de beurre et arrosez de la sauce jsuqu'à obtenir la texture désirée. Décorez des légumes et du poulpe.
  5. L'affaire du piment: certains le plongent dans la sauce ce qui donne du goût mais défigure le piment. D'autres le font frire à part, ce qui présente bien mais fait du boulot en plus. D'autres encore prétendent le frire dans l'huile avec l'oignon et la tomate avant de le débarrasser, comme dans les bouquins de recettes, moi je suis sûre qu'à leur place j'oublierais de le débarrasser avant de mettre le reste de la tomate et des légumes et qu'il finira en pâte dans la sauce. Bref, ce que je fais? Je plonge un piment pour le goût qui sera jeté ou mangé en solo, et j'en fris un autre, d'autres pour la présentation des fois. Une star et une doublure en gros...  

    EDIT pour Wiss: Le poulpe, je l'ai fait cuire un peu (une dizaine de minutes) à l'eau avec laurier, clous de girofle et une bouchon de liège, réputé l'attendrir. Puis je l'ai coupé en tronçons et plongé dans la sauce à couscous. Je crois que je ne l'ai pas débarrassé avant la fin de cuisson du couscous qui ne dure pas plus de 25 ou 30 mn, ou alors un peu avant. D'habitude, je mets cette durée pour une cuisson à la cocotte minute, d'où le fait qu'il rétrécisse, puisqu'elle compte double en cocotte. Ce que j'ai certainement fait c'est vérifier en le piquant à l'aide de mon cake tester (photo en bas) s'il était assez cuit. On peut remplacer cet ustensile par une aiguille, un cure-dent et vérifier entre les deux bains de vapeur.


    6 commentaires:

    Miss Gourmandise a dit…

    en voilà une bonne idée! j'avoue que j'en ai jamais mangé, mais comme je viens de recevoir une belle quantité de poulpe de Kerkena, cette recette me tente bien :-)

    wissal a dit…

    Ta version au pulpe frais est super appétissante et comme je disais aux filles je viens d'assommer si zitouna en lui disant que je bave devant ton couscous et que je voudrai le faire :)) le pauvre hihhi, rappelle toi hier couscous lotte jerbien, il s'attendra au pire pour demain, dès que je mets la main sur un poulpe je me ferai un énorme couscous, en plus la recette et super bien expliquée sauf un point: comment on sait qu'on fait pas trop cuire le poulpe? on peux le sortir avant la fin de cuisson du couscous? mais à peu près on le laisse dans le bouillon combien de temps ??
    Merci Titi, tout ce que tu fais, sauf le surimi, me donne très envie :))
    @miss gourmandise; ne me dis pas que c'est du poulpe séché ?? j'en rêve pour faire une mhamsa :)))

    annie a dit…

    Hum.... je me lèche les doigts.... moi prtits-pois dans couscous c'est un classique avec les courgettes, je trouve l'association bonne et délicate... moi c'est qussi piment sec ET harissa... moi j'oublie pas le piment (ouvert et assaisonné de sel-tabel) frit en mm temps que oignons et j'oubie pas de l'enlever!!!!
    Tu vas rendre Wis folle déjà qu'elle rêve devent l'autre à la lotte!!!!

    crimetcondiment a dit…

    Miss gourmandise mmmmmmmmmmmh la chaaance:-)))
    Wiss, j'ai édité le post:-)
    Annie, oui, c'est une belle association, je pense la faire pour un couscous de printemps. Et non, je suis certaine d'oublier moi:-))

    yo a dit…

    toutes dithyrambiques devant ce couscous!!! je promets de gouter si tu me le fais mais je doute même de savoir acheter un poulpe (ou le pécher!)annie me connais maintenant, moi les petites b^tes... mais je suis morte de rire devant les récriminations de M.

    wissal a dit…

    Merci Titi pour l"édit, je te tiens au courant, je calme un peu le jeu et ensuite j'attaque :))

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...