mercredi 20 février 2008

Riz rose aux crevettes


Le riz rose aux crevettes
Suite du dîner rose. Ceci était le plat servi pour la Saint-Valentin : un riz rose (merci le jus de betterave !) cuit par absorption d’un délicieux bouillon de crevettes à la poêle. Les crevettes et les baies roses seront donc ajoutées au dernier moment, et l’ensemble façonné par un moule à charlotte.
Ingrédients
300 g de riz
500 g de petites crevettes roses (celles qu’on appelle ici « chevrettes »)
3 cs d’huile neutre
1 petit oignon haché fin
Quelques baies roses pour la décoration
Pour le bouillon : 2 petites carottes, 1 cs d’un mélange de poivres entier, 1 clou de girofle piqué dans un oignon, 1cs d’huile d’olive, 2 litres d’eau, sel.
Préparation :
Préparer les crevettes et le bouillon : faire revenir rapidement-il faut garder leur couleur rose- les crevettes à feu vif dans l’huile avant d’ajouter l’eau et les autres ingrédients. Couvrir et laisser cuire à feu moyen en ajoutant au besoin de l’eau (pour garder à peu près 1 litre au final) environ une vingtaine de minutes. Filtrer ensuite le bouillon obtenu et réserver. Réserver les crevettes cuites.
Préparer le riz : il vous faut une sauteuse ou une poêle munie d’un couvercle. La cuisson n’est pas difficile, c’est ainsi que je cuisine le riz quand je dois en faire un accompagnement, mais cela requiert d’être vigilant pour qu’il ne soit pas sec. Chauffer l’huile et faire rapidement revenir en mélangeant l’oignon et le riz jusqu’à ce qu’il en soit enrobé et translucide, il ne faut pas qu’il colore. Cela prend 1 à 2 minutes à feu moyen. Ajouter du bouillon en couvrant le riz, couvrir la poêle et laisser cuire à feu doux et à couvert. Mélanger de temps en temps et ajouter du bouillon dès que vous ne voyez plus d’eau. Goûtez le riz, si celui-ci est encore croquant, continuez à ajouter petit à petit le bouillon et cuire par absorption et à couvert. S’il est presque cuit, ne plus ajouter de bouillon mais continuez à cuire très doucement, à découvert (pour que l’eau s’évapore) puis éteindre et laisser reposer quelques minutes. Vous pouvez ne plus avoir de bouillon à disposition (je n’ai jamais cuit le riz ainsi avec cette quantité plutôt importante), ajouter alors un peu d’eau. Vous ajouterez les petites crevettes avant la fin avec les baies roses.
Une fois la cuisson finie et le temps de repos écoulé, ajouter quelques gouttes de jus de betterave et mélanger doucement pour donner une coloration uniforme. Remplir un moule à charlotte par exemple et démouler une fois refroidi.
Verdict
Pendant très longtemps, la cuisson du riz m’a effrayé. Qu’il soit cuit à la vapeur, ou par absoption, j’avais toujours l’impression d’aller vers le ratage complet. Ce n’est qu’en procédant progressivement (par exemple pout l’ajout du bouillon) et en restant à proximité pour mélanger de temps en temps que j’ai appris à la maîtriser. J’avoue que cette façon de cuire le riz qui n’est ni collant (merci l’étape initiale avec l’huile) ni sec (merci le bouillon parfumé ajouté progressivement) est devenue incontournable pour moi. Je le fais ainsi pour accompagner des escalopes grillées, en ajoutant par exemple des champignons.
Pour la recette, c’était ma première utilisation du fameux moule à charlotte. Le dôme ne s’est pas effondré comme je le craignais mais l’obligation d’huiler un peu le moule a donné un aspect trop brillant pour la croûte. Il faudrait peut-être songer à le présenter autrement sans en former une masse.
Le riz était bien parfumé avec le bouillon, les crevettes ni peu ni trop cuites. Le jus de betterave ne donne effectivement aucun goût particulier, c’est une sorte de colorant naturel. Bien pratique, car monsieur ne sait toujours pas le secret de la couleur et c’est mieux ainsi. Il déteste la betterave…

7 commentaires:

wissal a dit…

je suis comme toi la cuisson du riz est toujours un cauchemar pour moi quoi que ces jours ci ça va, je ne sais trop comment!!
en tout cas le rose avec du jus de betterave je trouve que c'est une idée géniale, on pourrait même faire du riz psychédélique avec le curcuma, le safran, le riz nature, pkoi pas le jus d'épinards et le jus de betterave!!

Colette MARTINIC a dit…

Il faut acheter un rice cooker et on ne rate jamais le riz....

Anonyme a dit…

@Wissal: taoua ana mahboula et enti tzid alaya?! Vas-y suggère-moi d'autres idées plus folles, tu peux être sûre que je m'y collerai. Non, franchement, c'est génial de cuisiner en couleurs. Je pense à d'autres tentatives.
@Colette: Je suis sûre que c'est un bon moyen mais je suis une goûteuse invétérée (tant que ça cuit, je goûte), je ne pourrai
pas le faire avec le rice cooker, hi hi!
Tunis (crimetcondiment)

Anonyme a dit…

franchement très joli!
Soumia

Anonyme a dit…

Merci Tunis pour ton soutien et tes encouragements ,tu es trop sympa !Tabarakallah 'alik pour ton blog ,je n'avais pas vu que tu avais changer de plate forme ,en noir ça en jette !Bonne soirée et @bientôt !
Madjy !

mickymath a dit…

oh c'est tout beau! !biises micky

crimetcondiment a dit…

@Madjy: contente de te recevoir ici. J'essaye depuis heir désespérément de poster un com sur ton nouveau blog mais toujours intercepté par un filtre antispams, snif! J'espère que ce sera corrigé, en attendant je m'y balade avec gourmandise. Bises

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...