dimanche 24 février 2008

Mon menu libanais #1: Chich taouk peu orthodoxe mais je ne le ferai plus autrement

Très célèbre, le chich taouk désigne des brochettes orientales (libanaises) marinées et grillées. J’ai déjà essayé la recette qui a reçu tant d’éloges sur les blogs comme celui de Céline et sur Marmiton. Ce n’était jamais le résultat attendu pour deux raisons : il me manquait quelques ingrédients comme le sumac et les brochettes cuites au four se desséchaient de leur délicieuse marinade.
Cette fois, j’avais à peu près les bons ingrédients et j’ai détourné la recette de façon à avoir une viande savoureuse encore nimbée de marinade. Et surtout, j’ai essayé une astuce de ma bien appréciée Kaouther, dont le blog est une mine de recettes.
En effet, comment faire pour avoir le délicieux goût du barbecue sans passer par le barbecue. Supposons que vous sachiez allumer l’engin, que vous vous fassiez un plaisir de faire ça alors qu’il fait trèèèèèèèèèèèès froid, que vous soyez enchanté de vous voir auréolée de la délicate odeur de barbecue, parfum qui sied bien mieux aux brochettes qu’à la délicieuse femme fatale que vous essayez d’être…Je dis, tant mieux pour vous. Mais ce n’est absolument pas mon cas, j’ai acheté un petit barbecue que je n’ai jamais essayé…De plus, saviez-vous que l’abus de ce mode de cuisson- au demeurant délicieux- n’est pas très recommandé ? Les petits bouts de « cendre » déposés sur la viande sont très bons mais nocifs à la longue…
C’est là que le procédé révolutionnaire de Kaouther intervient. Cette astuce est largement utilisée dans les pays du Golfe et permet de donner un parfum et un goût de barbecue sans que la viande ne soit en contact direct avec la braise, simplement en utilisant un bout de charbon déposé au dernier moment sur un « bol » confectionné en aluminium avec un peu d'huile dans votre poêle couverte aussitôt. Le résultat est absolument succulent, et bien goûteux, la viande n'est pas du tout sèche au final. Mais je vous laisse découvrir le secret en images sur son blog avant de vous livrer la recette.

Voici la recette repérée sur le blog de Céline et mes modifications

Ingrédients (pour 6 personnes) :
- 900 g de blancs de poulet en morceaux (j'ai utilisé environ 400g)
Marinade :
- le jus de 2 citrons
- 4 gousses d'ail hachées (je n'en ai pas mis, généralement j'utilise un peu d'ail en poudre)
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à café de thym
- 1 cuillère à café de piment (= "felfel ahmer")
- 1 cuillère à café de cumin (j'en ai mis une pincée, ça donne un goût amer)
- 1 cuillère à café de cannelle (j'en ai mis la moitié pour que sa saveur ne domine pas)
- 1 cuillère à café de sumac
- 1 dose de safran (remplacé par 1cc de curcuma)
- du sel (et une pincée d'un mélange de poivres blanc, rose, vert du moulin)
Préparation
Une fois le temps de marinade écoulé (et le plus longtemps sera le mieux), faire revenir à la poêle antiadhésif chauffée sans matière grasse, les morceaux de viande marinés, couvrir et laisser cuire pendant une dizaine de minutes à feu moyen, en mélangeant de temps en temps.
Pendant ce temps, préparer votre bol d’aluminium et procéder comme l’indique Kaouther. J’ai laissé couvert pendant une dizaine de minutes, feu éteint.
Enfiler enfin les dés sur des brochettes, arroser éventuellement d’un peu de marinade restée dans la poêle et servir bien chaud avec des frites et une sauce tarator si vous aimez. Je l'ai accompagné d'une délicieuse salade fatouche, dont je donne la recette très bientôt.

8 commentaires:

wissal a dit…

j'ai dèjà essayé cette recette sans le charbon, ce qui ne l'a pas empêché d'être savoureuse, et le goût du summac est tellement depaysant!!! mode de cuisson c'était la poêle, impec, de retour en Tunisie je ramennerais avec moi un peu de charbon pour l'essayer comme tu le dis, en tout cas tu me donne très envie de la réessayer, bises!

moghrama a dit…

bonsoir tunis , je viens à l'instant de m'appecevoir que cela fait un mois que nous nous sommes connues, exactement le 23 janvier tu avais mis ton premier commentaire sur mon blog et depuis c'est celui que j'attends le plus . je te suis redevable aussi pour blog appétit et pour tous les autres petits tuyaux que tu me donnes . tu as toujours un petit mot gentil et tes commentaires ne manquent jamais d'humour. en te connaissant , j'ai pu amélioré certaines choses sur mon blog et, curieusement ,je me rends compte que je soigne mon expression et mon français!!
merci pour tout , inchallah fil khlass et à demain

Anonyme a dit…

Mes compliments pour cette réussite, encore une très belle recette que je garde précieusement.
Où est ce que tu achètes le sumac? dernièrement j'étais à tunis , je suis passée chez l'épicerie rue d'Espagne, j'ai acheté plein de produits mais je n'ai pas pensé à cette épice.
Bonne nuit
Géranium

amour de cuisine a dit…

j'ai bien aimer le look de ton nouveau blog, j'allais souvant a l'ancien, mais je trouvais la pagination dedans un peu difficile, mais celui la est du top, malgre l'envirnement noir,mais........waw sublime, on se sent dans une grotte a merveilles, on explore dans le noir.
tes recettes delicieuses les une comme les autres.
une chose encore, le bebe est la ou pas encore?

crimetcondiment a dit…

@Toutes: merci beaucoup.
@Wissal: Il est vrai que le sumac donne un goût inimitable. Mais vraiment cette astuce du charbon est vraiment un délice, en plus c'est pratique, lorsqu'on ne peut pas (à cause de la météo par ex) ou qu'on ne veut pas (like me) utiliser le barbecue. Zayed mâa ma Koukou, c'est une mine de trucs et d'astuces!
@Moghrama: merci pour tes mots très touchants. Je trouve que ton talent de cordon bleu et ton inventivité méritent amplement d'être reconnus. Merci aussi pour cette histoire d'expression, le plaisir de la cuisine doit s'accompagner d'un certain plaisir de l'écriture chez nous et de la lecture chez les visiteurs. Evidemment, j'avoue aussi que je ne suis pas amie avec le clavier, il m'arrive de glisser des coquilles. Je m'en excuse par avance...
@Géranium: merci ma belle. Le sumac que je possède, je l'ai acheté cet été en France auprès de Lafayette Gourmet puisque les épiceries orientales fiables étaient en congé alors (Goumanyat, Izrael et La massis bleue). L'année dernière, je suis allée en chercher à Tunis, sans succès. Mon épicier préféré (monsieur O. Majoul au marché central) était dépité de me voir déçue de nE pas en trouver, il souhaitait que je lui décrive l'épice en question, il a même sorti un de ces bouquins pour avoir plus de détails et éventuellement importer en petites quantités le sumac. Je pense que bientôt je continuerai mes recherches et en livrer les adresses, je finirai bien par en trouver ici.

crimetcondiment a dit…

@Amourdecuisine: merci beaucoup pour ton compliment. La plateforme overblog offre beaucoup de choses intéressantes comme les fonctionnalités pour sa page d'acceuil, et ils ont également une très bonne équipe d'aide au forum. Malheureusement je ne pouvais plus introduire de photos, sans lesquels un blog culinaire est presque "mort".
Pour le bébé, non,il n'est pas encore ici, je n'en suis qu'au 6 ème mois (presque), l'aventure continue, inchallah.
Je ne sais pas si tu as un blog perso, parce que tu as posté en anonyme (eh oui, bien compliqué le formulaire de blogger, je suis d'accord). Si c'est le cas, merci de me l'indiquer par lien en copier-coller, je me ferai un plaisir de le visiter.

Celine a dit…

Elles sont tres appétissantes ! Au four, je n'aime pas car trop sec à mon gout mais au barbecue, c'est impeccable ! Je n'ai jamais essayé avec la technique du charbon, ça doit etre encore meilleur car j'en ai entendu que des eloges de cette méthode !

Kaouther a dit…

Beseha weraha tres chere comme le disent si bien nos voisins Marocains!

perso, j'adore alterner les morceaux de poulet avec des des des d'oignons, tomates et poivrons.....

tiens, tu me donnes une idee' d'en refaire!
bisous

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...