mercredi 27 février 2008

Mon menu libanais #2: ma salade Fattouche

C’est la première fois que je fais cette salade, et aussi la première fois que je la goûte. La très jolie histoire de Scally à qui un chauffeur a confié la recette, et de belles photos croisées au hasard des bouquins de cuisine m’ont donné depuis longtemps l’envie de l’essayer. Evidemment, il me manquait un ingrédient essentiel : le sumac. Depuis mon séjour à Paris, je conserve jalousement le petit sachet déniché en désepoir de cause chez Lafayette Gourmet, puisque toutes les bonnes épiceries ont eu la bonne idée de prendre leur congé à ce moment-là, La Massis bleue comme Goumanyat ou Izrael…
Si je l’ai appelée ma « Fattouche », c’est parce que j’ai improvisé au hasard des ingrédients du frigo, puisque je n’avais pas de menthe fraîche et pas de concombre par exemple. Le résultat est délicieux, le sumac donne une saveur incomparable qu’il soit cuisiné ( dans le chich taouk) ou simplement cru comme ici. Le goût est frais, inhabituel pour mes papilles sans être totalement déstabilisant, et la préparation est un jeu d’enfant. A refaire sans hésitation ! Voici comment j’ai procédé.
Ingrédients
Les feuilles d’une belle petite laitue lavées et très bien égouttées (utiliser si possible l’essoreuse)
3 radis rose coupés en rondelles
1 oignon rouge coupé en rondelles
1 belle tomate coupée en rondelle
1 cs de persil frais haché
1cc de menthe séchée en poudre
1 pain libanais (pita) *grillé au four pendant 5 mn et coupés en petits morceaux
Vinaigrette :1 gousse d’ail écrasée, le jus d’un demi-citron, 4 à 5 cs d’huile d’olive, sel
Une pincée de sumac
Préparation :
1- Dans un beau ravier, tapisser les bords des grandes feuilles de salade puis disposer les différents éléments en rosace et en alternant.
2- Préparer la vinaigrette : commencer par mélanger le sel, le jus de citron et l’ail puis ajouter l’huile petit à petit en mélangeant et en vérifiant au goût pour que cela ne soit pas trop acide.
3- Arroser les ingrédients de la vinaigrette, décorer de persil et de menthe, ajouter la pincée de sumac et réserver un peu au frais avant de servir.
* Note sur les ingrédients:
Malheureusement, je suis à l'heure actuelle incapable de vous dire précisément où trouver du summac à Tunis, mais je continue mes recherches. Par contre le pain pita se vend en grande surface (Monop pour ne pas le citer ;-)), par paquet de 5, à 1 dinar environ. Je le congèle, comme ça, j'en ai toujours sous la main.

5 commentaires:

moghrama a dit…

c'est vrai qu'il es "beau" ton ravier , j'ai peut-être une idée sur son origine ,mais je ne m'aventure pas ( l'histoire du lablabi et de sidi bou n'est pas encore oubliée..hihihi).en tout cas ,ta salade est un vrai bol de fraîcheur .merci tunis

Patricia a dit…

très jolie photo et ta salade est très appétissante. Merci de m'avoir tagué. Ca y est j'ai répondu sur mon blog. Bises pat

Sarah a dit…

Salut! J'adore votre blog et j'ai pesque fait toutes vos recettes :)

Ça serait vraiment super si vous mettiez la recette de la taboulé!

Merci beaucoup ;)

crimetcondiment a dit…

@Moghrama: merci ma chère. Je l'ai acheté au centre-ville. Comme je ne suis pas motorisée, mes pieds me conduisent rarement en banlieue.
@Pat: ça m'a fait plaisir, Pat
@Sarah: merci pour ta gentillesse et ta fidélité. Je te promets de mettre une recette perso de taboulé, que je fais un peu différemment du taboulé original libanais, très très bientôt.

jYjY a dit…

@Pita: Je l'ai fait à la maison, bien meilleurs ke le pain pita vendu dans les grandes surfaces et voici la recette (pour 8 à 10 pitas):
- 250 g farine tamisée
-1 cc sel
- à peu près 60 ml d'eau tiède
- un 1/4 sachet de levure boulangère
- 3 c. à soupe d'huile d'olive
Melanger le tout, laisser reposer 1 heure.
étaler des petites boules et faire cuire ds une poêle ss rien mettre au fond du récipient, 1 à 2 mn de chique coté !!
bonne appétit
P.S. La pâte se conserve ds le réfrigérateur. Il vaut mieux conserver la pâte plutôt que les pita cuits!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...